Coronavirus ou comment se préparer face à une épidémie

Au vue de la crise actuellement en cours, nous constatons l’importance d’anticiper et de se préparer en amont. L’objectif de cet article est d’ouvrir à la réflexion mais pas de vous donner une liste toute faite à acheter car chacun à ses propres besoins. L’autonomie et l’indépendance passe obligatoirement par une propre réflexion et une appropriation du sujet. Même s’il est rassurant lorsqu’on débute d’avoir accès à une liste toute faite, je ne ferrai par choix que quelques conseils spécifique pour la protection personnelle dans cet article.

Nous avons constaté, que malheureusement la population n’est globalement pas prête à affronter une rupture d’approvisionnement quel-quel soit.

Les gens sont prêt à tout pour s’approprier et consommer des objets utiles ou parfois moins utile. Des batailles ont eu lieux pour un simple paquet de papier WC. Chose qui est déjà arrivé dans le passé sur des promotions sur le Nutela.
Les magasins et en particulier les supermarchés ont été littéralement dévalisés par les gens qui n’avait pas anticipé le pourrissement de la situation. Si bien que juste avant l’annonce du confinement nous avions une horde de gens plus proche d’un comportement de zombie à vouloir acheter tout ce qui était possible de garder un minimum sur le long terme : café, pâtes, conserves, huiles, viandes, etc.

Il suffit de voir certaines vidéos postées, certes en dehors de leur contexte, pour comprendre le caractère sauvage de certaines personnes qui sont à minima irresponsable et parfois très dangereuse. La violence est déjà au rendez-vous dans certains quartier quand il ne s’agit pas de barbecue géant… Cet article a été écris le 18 mars après 36h de confinement. La situation est encore susceptible d’évolué plus défavorablement jusqu’à la fin du confinement officiellement annoncé pour deux semaine actuellement, mais je suis persuadé que cela sera au moins un mois voir deux comme en Chine.

Maintenant que nous avons fait un bilan, positivons et essayons d’anticiper pour préparer la prochaine crise, qui pourrait être une nouvelle épidémie ou une simple rupture de votre normalité “quotidienne”

Revenons aux fondamentaux, chaque humain à des besoins indispensable à sa “survie”:
– Boire
– Manger
– Se protéger
– Se soigner
– Interagir socialement avec d’autres humains

Il faut donc être à même de les satisfaire en anticipant vos besoins individuels, familiaux et éventuellement pour quelques voisins.

Pour vous aider à vous préparer vous pouvez consulter les articles (actuel et à venir) dédiés à chaque thématique.

En plus de ces besoins fondamentaux, le contexte épidémique (actuel mais pas uniquement, la nature nous envois tout le temps des virus qui veulent notre peau) ajoute des contraintes supplémentaires. En particulier sur la partie protection car il va être indispensable de prendre des précautions pour éviter la contamination.

C’est par exemples des habitudes de désinfections à commencer par les mains qui doivent être laver régulièrement. Mais pas que, tout ce qui entre dans la maison (vêtements, chaussure, achats, etc.) doit avoir subit soit une quarantaine temporelle, soit une désinfection. Vous devez également prendre dès aujourd’hui l’habitude de ne plus tousser dans vos mains sans se laver les mains tout de suite après. Il est même conseillé de tousser dans son coude.

En parlant de se laver les mains voici la technique qui permet de ne rien oublier et d’avoir des mains vraiment propre.

Les moyens de protections pouvant être utilisés pour se prémunir d’une contamination sont également les gants à usage unique, les masques respiratoires, les sur-lunettes, les charlottes, les chaussons, les blouses et sur-blouses.

Concernant les gants ma préférence va aux gants non stérile en nitrile qui sont non allergisant contrairement au latex ou au vinyle.

Pour les masques respiratoires, il existe deux grandes familles:
les masques à usages unique
Il est souhaitable dans la mesure du possible d’avoir des masques à minima FFP2 pour garantir la filtration à 95% des particules. Ce type de masque est à changer s’ils sont souillé ou suivant les recommandation du fabriquant, allant de 4h à 8h. Le FPP3 offrire une protection supérieur.
les protections à cartouches
Il existe plusieurs modèles qui protège ou non les yeux en même temps. Les cartouches sont également à changer régulièrement (8h en général).
Il faut dans ce cas s’intéresser au bon type de cartouches car certaines sont spécialisées dans un certain type de protection. L’avantage de ces masque et leur polyvalence et le plus faible volume de stockage.

Dans le cas qui nous concerne l’arrêt d’un virus peut être réalisé avec une cartouche de type P2 ou P3 (couleur blanche). Pour plus d’informations je vous renvois au livre NRBC de Piero San Gorgio et Chris Millenium qui est une référence dans le domaine de la protection personnelle sur des événements Nucléaire, Radiologique, Bactériologique, ou Chimique.

Concernant la protection des vêtements, des combinaisons de peintre peuvent tout à fait faire l’affaire et sont plus facilement disponible.
Il est également conseillé d’avoir des chaussures dédié à l’extérieur de la maison.

Il va également de sois qu’il faut éviter un maximum de sortir pour ne pas vous exposer inutilement. D’où l’importance d’avoir les réserves dont nous avons parlé précédemment.

Marc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *